Les groupes de pression parlementaires désormais recensés


Depuis le 1er janvier, l’Assemblée nationale a ouvert sur son site Internet un espace réservé aux « représentants d’intérêts », c’est-à-dire les groupes de pression ou lobbys.